samedi 24 avril 2010

In memoriam Alice Miller, la pédopsychiatre de l'enfance maltraitée



Alice Miller, la pédopsychiatre suisse, célèbre pour ses écrits sur l'enfance maltraitée, est décédée le 14 avril à l'âge de 87 ans dans sa maison du sud de la France. Elle laisse derrière elle une œuvre considérable consacrée à la violence exercée sur les enfants et à ses " conséquences dévastatrices " dans la société. " Alice Miller a écrit 13 livres en allemand dont la quasi-totalité a été traduite en 30 langues ", a rappelé la porte-parole Tanja Postpischil. Ses constatations reposent sur les récits de ses patients, de nombreuses études sur les biographies des dictateurs et d'artistes très connus. La pédopsychiatre estimait que la racine de la violence résidait dans le fait que des enfants du monde entier sont battus dans les premières années de leur vie et qu'ils reproduisent ensuite cet abus du pouvoir de l'adulte sur l'enfant. En 1980, dans son ouvrage intitulé " C'est pour ton bien " ( en allemand Am Anfang war Erziehung, littéralement Au commencement était l'éducation ) , elle avait illustré son propos des exemples d'Hitler et Staline et avancé notamment l'idée que le père d'Adolf Hitler, en frappant son fils et en le persécutant moralement, l'aurait poussé à se dévaloriser et à mépriser les Juifs. Il aurait ainsi reproduit, en arrivant au pouvoir, les sévices que lui avait fait subir son père.

Si Alice Miller s'oppose à la théorie freudienne de la pulsion et récuse l'idée que la violence pourrait se trouver dans les gènes, elle considère que cette dernière prend sa source dans les premiers jours, mois et semaines de la vie et émet l'idée que des enfants victimes puissent neanmoins échapper à un destin de bourreaux en croisant sur leur route ce qu'elle appelle un " temoin secourable ". Ainsi précisait-elle : " Il est intéressant que dans les enfances de tous ces dictateurs, comme aussi dans ceux des criminels en série, on ne trouve pas de personnes que j'appelle " les témoins secourables ". Il s'agit de personnes que presque chacun de nous connaît, quelqu'un qui nous a aimé, qui nous a donné un peu de chaleur, un peu de confiance en nous. Grâce à la présence d'une telle personne (même très passagère), nous pouvions développer l'espoir de trouver l'amour dans notre vie. Mais si une telle personne ne partage jamais la vie de l'enfant en le réconfortant, celui-ci ne connaîtra que la violence. Il la glorifiera et la perpétuera. "

Les ouvrages d'Alice Miller parus en français sont " Le drame de l'enfant doué ", " C'est pour ton bien ", " L'enfant sous terreur ", " Images d'une enfance ", " La souffrance muette de l'enfant ", " La connaissance interdite ", " Abattre le mur du silence ", " L'avenir du drame de l'enfant doué ", " Chemins de Vie - Sept Histoires ", " Libres de savoir : Ouvrir les yeux sur notre propre histoire ", " Notre corps ne ment jamais " et le dernier en date " Ta vie sauvée enfin " témoigne à quel point Alice Miller aurait encore pu nous apporter.

Pour en savoir plus :
http://www.alice-miller.com/index_fr.php
http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=18&grp=11
http://www.alice-miller.com/interviews_fr.php?page=1

Source : AFP via Lematin.ch - credit photo : http://www.myspace.com/dralicemiller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire